Encrage Université : Collection générale universitaire


Cliquer sur l’image pour retourner à la liste

Collection générale universitaire
Ouvrage dirigé par Stéphane Hischi & Arnaud Huftier
Le Froid et le chaud ou les glaces d’Haïti
Autour de René Depestre, horizons d’un lyrisme francophone ?
Un volume broché, 15,5×23, 242 pages — octobre 2012
ISBN 978-2-36058-030-9 — Prix public 21.00 €
Disponible en ligne dans  la BiblioBox de CyberLibris

La notion de lyrisme est l’objet, depuis plusieurs années, de multiples réflexions. Ce livre y contribue en questionnant la manière dont une œuvre impose une couleur à ses récepteurs — dans sa fabrique, ou dans sa résonance socio-historique. Le lyrisme s’entend ici comme ouverture sur un imaginaire, rencontre entre l’intimité mise en œuvre par un créateur et les attentes présupposées de récepteurs qu’oriente une tonalité associée à la diffusion de ces œuvres. Pour l’axe nord/sud, les tonalités du froid et du chaud.

Pivot de ces analyses, la figure et l’œuvre de René Depestre. Citoyen du monde et chantre d’Haïti, sa célébration d’un érotisme débridé relève d’un lyrisme du chaud. Mais la polarité du froid permet de souligner aussi ses failles — comme celle de son engagement politique en faveur d’un communisme qui s’avérera décevant. Le présent ouvrage a donc été élaboré ­autour de ce noyau dialectique.

Sous ce titre, Le Froid et le Chaud, s’esquisse ainsi le dialogue des lyrismes vis-à-vis des imaginaires qui leur préexistent, au sein d’un espace littéraire francophone, d’abord des Caraïbes au Canada, puis au cœur d’un autre espace de métissages et de tourbillons vertigineux — la Méditerranée. La notion d’horizon y est capitale. Elle articule les présupposés d’un imaginaire de réception — ses clichés et ses lieux communs, — et les effets avérés d’un lyrisme analysé à l’aune d’une stylistique rigoureuse — les marques d’une originalité.
L’architecture polyphonique de ce livre coordonné par ­Stéphane Hirschi et Arnaud Huftier dessine donc une constellation : quels sont les enjeux du fait d’écrire qu’on est de quelque part sans s’y réduire ?

Introduction

Un lyrisme du froid

— Noémi DOYON : Attendre le printemps : étude du lyrisme du froid dans Quatre saisons dans le désordre de Daniel Bélanger
— Anca MITROI : Gabrielle Roy, Orphée et les frontières intérieures
— Catherine LEFRANÇOIS : Vers un lyrisme de l’oralité : la chanson country-western au Québec

L’oscillation froid/chaud

— Isabelle HERSANT : Momie de glace ou linceul de fleurs, le double corps d’Ana Mendieta
— Stéphane HIRSCHI : Aragon et Depestre au carnaval de Staline : le glaçant aux sources d’un lyrisme du chaud

Depestre au chaud d’une francophonie caraïbe

— Voichiţa-Maria SASU : Chaud/froid dans les nouvelles d’Emile Ollivier et René Depestre
— Roger BOZZETO : Depestre ou la présence solaire
— Michèle AQUIEN : René Depestre et le blason du corps féminin

Le chaud à l’épreuve du lieu et du temps

— Stéphane HIRSCHI : La parole des tus : le miroir exotique d’une grenade maure au royaume d’Aragon
— Marc KOBER : L’imaginaire du scribe pharaonique dans l’œuvre d’Horus Schenouda
— Salma MOBARAK : Le paysan éloquent, du conte pharaonique au cinéma
— Stéphane HIRSCHI : Les pays du désir francophone : topique d’un chaud-froid, de Brel à Abd al Malik

En guise d’horizon de Depestre à la francophonie : Modèles dominants / déplacements génériques

Ajouter au panier pour un achat par correspondance.



Cet ouvrage a été ajouté à votre panier.


Ce livre peut être commandé en librairie.
Il est distribué par la société Belles Lettres Diffusion Distribution
25 rue du Général Leclerc — 94270 Le Kremlin Bicêtre
Tél. : 01.45.15.19.70 – Fax : 01.45.15.19.80

  Voir un autre titre de la collection