Bibliothèque du Rocambole : Œuvres de la Grande Guerre


Cliquer sur l’image pour retourner à la liste

Œuvres de la Grande Guerre  N° 11
(Collectif)
Quarante-huit heures au front
et 18 autres récits du “Journal des voyages”
Un volume broché, 15 × 22 cm, 164 pages — novembre 2014
ISBN 978-2-36058-166-5 — Prix public 16.00 €

Après une interruption suite à la mobilisation d’août 1914, le Journal des voyages et des aventures de terre et de mer renaît pour quelques mois de mars à juillet 1915 avec un nouveau titre, celui de Journal des voyages à travers la guerre, et un ajustement de son programme à l’actualité du conflit. A côté d’articles documentaires sur les troupes et armes en présence, d’évocations d’épisodes du conflit et de témoignages de correspondants du front, il poursuit sa publication de textes de fiction, romans et nouvelles de guerre.

Ces récits héroïques ou dramatiques sont pour la plupart signés de deux collaborateurs déjà bien connus du journal avant 1914 : Georges Le Faure et Maurice Champagne. Ils sont particulièrement révélateurs de l’imprégnation militaire de l’ensemble de la société française pendant la Première Guerre mondiale et de l’idéologie de circonstance qui a alors cours, attisant la haine de l’ennemi dont les exactions sont stigmatisées et exaltant la vaillance et la fraternité des soldats français et alliés.

Georges Le Faure
Sous la mitraille. Blanc et noir (n°925, 21 mars 1915) — signé Georges Faber
En avant des tranchées. Le virtuose (n°927, 4 avril 1915)
Sur les champs de bataille. L’Aztèque (n°928, 11 avril 1915)
En reconnaissance dans les lignes ennemies. Casimir (n°931, 2 mai 1915)
A la frontière belge. Une nuit de zeppelins (n°933, 16 mai 1915)
Sous la mitraille. Mariage in extremis (n°933, 16 mai 1915)
Impressions d’une femme de mobilisé. Quarante-huit heures au front (n°934-937, 23 mai-13 juin 1915) — signé Georges Faber
Un sacrifice ignoré. Les honneurs (n°937, 13 juin 1915)
Sous la mitraille. La petite flûte (n°938, 20 juin 1915) — signé Georges Faber

Maurice Champagne
Sur la route des ambulances. La mort du Boche (n°926, 28 mars 1915) — signé Fred Short
Une alerte en terre alsacienne. La vieille (n°929, 18 avril 1915) — signé Fred Short
Une belle revanche. Attaqué par un sous-marin (n° 930, 25 avril 1915) — signé Fred Short
L’œuvre d’un justicier. L’innocent (n° 936, 6 juin 1915)
Victimes innocentes. La fille de l’espion (n° 937, 13 juin 1915) — signé Fred Short

Autres
Colette Diéterle : La solidarité des Alliés. Le manteau providentiel (n°930, 25 avril 1915)
Gaston Rayssac : La démence d’un empereur. Cauchemar (n°935, 30 mai 1915)
René Cirilli : L’oiseau qui vient de France. Les cigognes d’Alsace (n°936, 6 juin 1915)
André Reuze : Comment savent mourir les petits gars de Bretagne. Le mariage du fusilier marin (n°939, 20 juin 1915)
Max Colroy [Colonel Royet] : Les surprises du front. Les éléphants furieux (n°941, 11 juillet 1915)

2 exemplaire(s) disponible(s)
Ajouter au panier pour un achat par correspondance.



Cet ouvrage a été ajouté à votre panier.


  Voir un autre titre de la collection